Stalags VIIIA, VIIIC  Index du Forum Stalags VIIIA, VIIIC
Photos et informations sur les Stalags VIII A et VIII C où Danhier Henry fut prisonnier
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bienvenue  
Bonne navigation à vous, Invité , sur le forum Stalags VIII A, VIII C                                                                                                                                                                                                                       Bonne navigation à vous, Invité , sur le forum Stalags VIII A, VIII C                                                                                                                                                                                                    Bonne navigation à vous, Invité , sur le forum Stalags VIII A, VIII C                                                                                                                                                                                                                               
Séjour à Görlitz septembre 2018 - reportage

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Stalags VIIIA, VIIIC Index du Forum -> Stalag VIIIA -> PHOTOS Le Stalag VIIIA de Görlitz -> Le site du stalag VIIIA aujourd'hui - visites - reportages
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
gayant
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2008
Messages: 397
Localisation: Nord

MessagePosté le: Mer 10 Oct 2018, 19:12    Sujet du message: Séjour à Görlitz septembre 2018 - reportage Répondre en citant

Bonjour,
Richard Cordonnier est parti sur les pas de son père à Görlitz fin septembre 2018.
C'est à sa demande que nous publions, pour son compte, le reportage qu'il a ramené. 





Görlitz – Stalag VIII A – Un devoir de mémoire 
 
 
 
A mon père 
 
 
 
Comme bien d’autres mon père a été prisonnier de guerre. 
 
 
 
Il a survécu dans les Stalag (Stammlager : camps pour sous-officiers et soldats) de Görlitz (à l’est de Dresde) et de Tibor (actuellement Sulechow en Pologne) ensuite dans un Oflag (Offizier Lager : camps pour officiers et soldats) à Prenzlau (au nord de Berlin). 
 
 
 
C’est à Görlitz que mon père contractera une bronchite dont il souffrira toute sa vie. 
 
 
 
Au plus profond de moi, rendre hommage à mon père s’est révélé comme un devoir, un devoir de mémoire…. 
 
 
 
A Prenzlau et à Tibor, il ne subsiste plus aucun vestige. C’est donc à Görlitz, à 100kms à l’est de Dresde, dans le Land de Saxe, que je me suis rendu. 
 
 
 
 
 
 
 
Görlitz 
 
 
 
C’était une ville bâtie de part et d’autre de la rivière Neisse. Après la guerre et les accords de Potsdam, l’Oder et la Neisse marquèrent la frontière entre l’Allemagne et la Pologne. 
 
 
 
Görlitz fut coupée en deux : à l’ouest de la Neisse une ville allemande et à l’est une ville polonaise qui prit le nom de Zgorzelec.  
 
 
 
Les deux villes se développèrent indépendamment l’une de l’autre pendant 45 ans. A la dislocation du bloc de l’est, les autorités des deux municipalités se rapprochèrent. L’entrée de la Pologne dans l’Union Européenne accéléra le processus  
 
 
 
Elles se présentent aujourd’hui sous le vocable commun de Görlitz Zgorzelec «Europastadt». 
 
 
 
 
 
 
 
Stalag VIII A – L’histoire 
 
 
 
Il a été créé en 1939 à proximité d’un camp d’entraînement de la Wehrmacht. 
 
 
 
Conçus pour 3000 prisonniers et 200 employés, il a hébergé jusqu’à 15000 personnes. 
 
 
 
Les premiers prisonniers, 8000 soldats polonais, étaient hébergés sous tentes. Ce sont eux qui construisirent les baraquements d’abord en bois ensuite en briques.  
 
 
 
Les rations alimentaires quotidiennes étaient pauvres: une soupe de légume, du pain et de petites quantités de viande et de graisse. Les prisonniers dépendaient de l’aide alimentaire de la Croix-Rouge Internationale pour augmenter leurs rations.  
 
 
 
Les conditions sanitaires étaient catastrophiques. L’une des maladies les plus courantes était la dysenterie. La propagation des poux et des puces était inévitable. 
 
 
 
Les soviétiques, séparés des prisonniers d’autres nationalités, étaient particulièrement mal traités. Peu nourris, il était courant qu’ils mangent de l’herbe ou des racines. 
 
 
 
46.000 soldats soviétiques périrent à Görlitz 
 
 
 
Les Polonais, les Belges et les Français qui recevaient des colis de la Croix – Rouge internationale les aidaient. 
 
 
 
Les prisonniers pouvaient écrire à leurs proches et recevoir du courrier. Le courrier était contrôlé et censuré par un officier du stalag. 
 
 
 
La plupart des prisonniers étaient regroupés dans des Arbeitskommando. Par petits groupes, ils travaillaient dans les usines, les exploitations forestières et agricoles des environs. 
 
 
 
Le salaire des prisonniers alimentaient les caisses du Stalag. 
 
 
 
Mon père travaillera dans une usine de produits réfractaires à Siegersdorf (actuellement Zebrzydowa en Pologne)  
 
 
 
Les prisonniers décédés étaient enterrés dans une fosse commune dans les bois mais aussi dans le cimetière municipal de Piensk et au cimetière protestant de Zgorzelec. 
 
 
 
Après la guerre, les corps des prisonniers occidentaux ont été exhumés et rapatriés dans leurs pays respectifs. 
 
 
 


Zespol Szkol Zawodowych i Licealnych 
 
 
 
Un contact avec M. CALAY, fils d’un prisonnier, m’apprit l’existence d’un musée dans une école de Zgorzelec situé Powstancow Slaskich 1. 
 
 
 
J’ai échangé plusieurs courriels avec l’école et le Vice-Directeur M. Marian KRYZWONOS m’invita à visiter le musée. 
 
 
 
Le musée a été créé en 1976 par le professeur d’histoire Roman Zglobicki.+ 
 
 
 
Nous avons été attendus par un professeur qui nous a ouvert la porte du musée. Il commentera abondamment en polonais. Un autre professeur traduira en allemand 
 
 
 
Sont exposés d’innombrables photos du Stalag et des prisonniers, de la correspondance, des plans du camp et une remarquable maquette du Stalag VIIIA et du baraquement des prisonniers belges. 
 
 
 
L’atmosphère est lourde, les lieux invitent au recueillement. 
 
 
 
Nous ferons connaissance avec M. KRZYWONOS. 
 
 
 
Avant de prendre congés des professeurs qui nous ont si bien reçus, j’écris quelques mots dans le Livre d’Or. Ma main tremble, c’est un orage intérieur qui m’ébranle, j’ai peine à exprimer par des mots ce que je ressens. 
 
 
 
Je m’attarde sur le terre-plein de l’école, les images se bousculent dans ma tête, je me ressaisis peu à peu avant de prendre le volant en direction du Stalag situé à la sortie de la ville. 
 
 
 
 Visite du Stalag 
 
 
 
Après 1946, le camp a été détruit. Les briques ont servis à la reconstruction de la vieille ville de Varsovie. Le bois a été utilisé par les habitants de Zgorzelec pour se chauffer. Le Docteur Albrecht GOETZE s’est consacré à la sauvegarde du site qui est devenu une forêt de bouleaux. Avec des jeunes de Görlitz et de Zgorzelec, il a nettoyé et aménagé les lieux. Des fouilles ont été entreprises. La Kommandantur, le théâtre du camp, la cuisine des belges, le réservoir d’eau, les latrines ont été localisées. Nous découvrons, dans le silence de la forêt, ces vestiges le long d’allées en graviers bordées de lampadaires. Des panneaux ont été installés qui expliquent notamment en français les fonctions de ces lieux.
Meeting Point Music Messiaen 



Sur le site historique du Stalag VIIIA à Zgorzelec (Kozlice 1) a été créé en 2015 le Centre Européen pour l’Education et la Culture. 
 
 
 
Une exposition permanente retrace l’histoire du Stalag VIIIA et la vie des prisonniers de guerre. 
 
 
 
C’est dans la baraque 27B que le célèbre musicien Olivier MESSIAEN, le 15 janvier 1941, présenta devant 400 prisonniers et membres du personnel du camp, son œuvre « Quatuor pour la fin du Temps » qui connaît toujours une renommée mondiale. 
 
 
 
Les documents, les photos, les objets présentés dans de belles vitrines sont intéressants. Des panneaux expliquent ce qui est présenté. Cependant, c’est impersonnel. Il ne se dégage pas cette ambiance pesante que j’ai ressentie lors de ma visite à l’école. 
 
 
 
Le cimetière soviétique 
 
 
 
Nous terminerons la visite par le cimetière soviétique. 
 
 
 
Il est situé à l’extérieur du camps dans les bois. Plus de 40.000 prisonniers soviétiques ont été inhumés dans des fosses communes. 
 
 
 
Ces fosses sont maintenant délimitées par des rondins de bois. Des murs clôturent ce lieu de mémoire. 
 
 
 
Un monument a été érigé au centre. Le cimetière est fleuri et bien entretenu. 
 
 
 
 
 
 
 
Görlitz aujourd’hui 
 
 
 
Nous visiterons l’ancienne ville. 
 
 
 
Pour beaucoup Görlitz avec ses quelques 4000 bâtiments classés monuments historiques est une des plus belles villes d’Allemagne.  
 
 
 
C’est une ville très ancienne, qui a été épargnée par les bombardements. 
 
 
 
La Nikolaikirche a été construite vers 1150 et Görlitz a reçu ses droits de cité en 1303. 
 
 
 
Son centre historique est remarquable : dans et à proximité des quartiers de l’Obermarkt et de l’Untermarkt de nombreux édifices révèlent la richesse de son patrimoine architectural datant du gothique, de la Renaissance et du baroque
 
 
 
Passé le pont piétonnier en aval de l’église Saint-Pierre, les maisons le long de la promenade côté polonais ont beaucoup de charme et notamment celle de Jacob Böhme, l’un des philosophes les plus importants de son époque. 
 
 
 
Chaque printemps, et ce depuis vingt ans, Görlitz reçoit une donation anonyme. La somme est toujours équivalente à un demi-million d’euros. Le donateur effectue un transfert secret avec pour seule condition que cet argent soit consacré à la restauration de l’héritage architectural exceptionnellement riche de la ville. 
 
 
 
Görlitz est située en Haute Lusace, région historique dans laquelle vit une minorité ethnique, les «sorabes» d’origine slave qui a sa propre langue reconnue selon la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires. Les «sorabes» ont également leurs propres medias notamment le journal « Serbske Nowiny » (traduit "Nouvelles sorabes"). Les panneaux routiers sont écrits en allemand et en sorabe. 
 
 
 
Görliwood 
 
 
 
Görlitz est surnommée « Görliwood » car des équipes d’ Hollywood y viennent en tournage.
"The Reader" (Le Liseur), grâce auquel Kate Winslet remporta l'Oscar de la meilleure actrice en 2009, "Inglourious Basterds" de Quentin Tarantino, quelques scènes de "Monuments Men" de George Clooney et en 2013 le "Grand Budapest Hotel" de l'Américain Wes Anderson furent tournées à Görlitz. 
 
 
 
Görlitz dispose d’ailleurs d'une employée spécialement chargée de l'accueil des tournages.


Gastronomie



Le Schlesisches Himmelreich, littéralement traduit «Royaume du ciel de Silésie» est un plat traditionnel de Silésie. 
 
 
 
C’est de la poitrine de porc fumé cuit dans de l'eau avec des fruits cuits, de la cannelle et du zeste de citron. Il est généralement servi avec des boulettes de pommes de terre  
 
 
 
Pour l’apéro, une des 13 variétés de bière Landskron brassées à Görlitz et pour accompagner le repas un verre de vin de Saxe, un Schloss Proschwitz ou un Vincenz Richter. 
 
 
 
Les alentours 
 
 
 
Aux environs de Görlitz, un détour vers le Bezdorfersee et le Landeskrone n’est pas sans intérêt. 
 
 
 
Lorsque l’extraction de la lignite cessa en 1997, l’immense excavation deviendra un lac d’une superficie de près de 10km2. Une zone de vacances et de tourisme a été aménagée (plages, chemins pour les piétons et les cyclistes, restaurants…). 
 
 
 
 Sur la rive sud, une marina avec un mur de quai long de 150 mètres a été construite pour les voiliers. Sur la rive ouest se dresse une tour d'observation de plus de vingt mètres de hauteur. 
 
 
 
Le Landeskrone, c’est un peu le petit Ventoux de Görlitz. Son sommet le Görlitzer Hausberg qui culmine à 419 m est un des repères de la ville dont le point le plus bas est à 185 m. 
 
 
 


Hôtel und Gasthof Dreibeiniger Hund 
 
 
 
L’hôtel, dans lequel nous avons logé, occupe deux maisons d’artisans, typiques de Görlitz à proximité immédiate de la vieille ville. Les chambres sont équipées de mobiliers traditionnels de Silésie (région historique d’Europe centrale dans laquelle se trouve Görlitz). 
 
 
 
 
 
 
Au restaurant de l’hôtel, nous apprécierons des plats régionaux. Les serveuses sont en habits traditionnels  Les mets sont servis dans des plats en faïence de Bunzl une région de Basse Silésie. Les motifs sont à dominantes bleues.  
 
 
 
Le nom de l’hôtel est issu d’une très ancienne légende de Görlitz celle d’un énorme chien à trois pattes au pelage noir et velu qui la veille de Noël traversait la ville et disparaissait jusqu’à la Noël suivante  
 
 
 
 
 
 
 
Ce séjour aux confins de la Saxe a été très contrasté. J’ai ressenti une émotion intense, incontrôlable même lorsque j’ai découvert dans l’école les photos et documents présentés. Je me suis senti proche, très proche de mon père dans les allées du Stalag. Pourquoi ne me parlait-il jamais de cette période ? Pourquoi ne lui ai-je jamais rien demandé ? 
 
 
 
Nous avons été ensuite sous le charme de Görlitz. C’est beau, c’est très beau pour qui aime les villes anciennes  
 
 
 

  
 
 
 
R. CORDONNIER 
 
 
 
     
30 septembre 2018 
 
 
 



 adresse mail : richardcordonnier@skynet.be 
 
 
   
Infos 
 
 
 
Office du Tourisme de Görlitz : wilkommen@europastadt-goerlitz.de 
 
 
 
Office du Tourisme de Zgorzelec : it@zgorzelec.eu 
 
 
 
Ecole de Zgorzelec : szkola@zszil.pl 
 
 
 
Meeting Point Messiaen (Stalag VIIIA) : biuro@fcwp.zgorzelec.pl 
 
 
 
Plan de la Ville : Publicpress – Die Karten mit der Sonne (disponible chez Amazon) 
 
 
 
Hôtel Dreibeiningenhund, Büttnerstrasse 13 Görlitz : info@dreibeinigerhund.de 
 
 
 
L’histoire du Stalag : http://stalag8a.blogspot.com/p/jency.htmlca 
 
 
 
  
 
 
 
  
 
 
 
 
 
 
 
  
 
 

 
   



   



   



   



   



   



Un grand merci à Richard pour cette communication.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 10 Oct 2018, 19:12    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
bigornéa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2008
Messages: 611

MessagePosté le: Mar 16 Oct 2018, 09:09    Sujet du message: Séjour à Görlitz septembre 2018 - reportage Répondre en citant

Un grand merci à vous pour ce beau reportage,j'ai eu de beaux frissons à lire ceci ..
un jour ça sera mon tour de visiter ce lieu.
Amicalement 
Valerie
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:48    Sujet du message: Séjour à Görlitz septembre 2018 - reportage

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Stalags VIIIA, VIIIC Index du Forum -> Stalag VIIIA -> PHOTOS Le Stalag VIIIA de Görlitz -> Le site du stalag VIIIA aujourd'hui - visites - reportages Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.