Stalags VIIIA, VIIIC  Index du Forum Stalags VIIIA, VIIIC
Photos et informations sur les Stalags VIII A et VIII C où Danhier Henry fut prisonnier
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bienvenue  
Bonne navigation à vous, Invité , sur le forum Stalags VIII A, VIII C                                                                                                                                                                                                                       Bonne navigation à vous, Invité , sur le forum Stalags VIII A, VIII C                                                                                                                                                                                                    Bonne navigation à vous, Invité , sur le forum Stalags VIII A, VIII C                                                                                                                                                                                                                               
Gustave Léon Marcel DELGOULET matricule 10399

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Stalags VIIIA, VIIIC Index du Forum -> Stalag VIIIC Sagan -> Qui était au stalag VIIIC et photos à identifier
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
gilles


Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2017
Messages: 4

MessagePosté le: Mar 12 Déc 2017, 23:12    Sujet du message: Gustave Léon Marcel DELGOULET matricule 10399 Répondre en citant

Je viens d'obtenir les premiers documents des archives de Caen qui confirment l'histoire que mon grand-père nous racontait de son vivant.


Il se faisait appeler Léon, son deuxième prénom. Fait prisonnier le 14 mai 1940 à Bouvignes, il s'évadera de Sagan un an plus tard, à l'anniversaire de son emprisonnement. Cette évasion est réussie  - ce qui est un fait très rare à ce que j'ai crû comprendre, la plupart étaient re-capturés -  et il est rentré par ses propres moyens en France en se faisant passer pour un allemand. A pied au début, et comme ça prenait plus de temps que prévu et qu'il n'avait pas assez de provisions, il a terminé le trajet en train!


En ce qui concerne son séjour à Sagan, il avait refusé de participer aux Kommandos, ce qui semble être confirmé par sa Personalkarte. Il avait été assigné à travailler chez un agriculteur, et c'est pendant la pause déjeuner de celui-ci qu'il s'est échappé.

Je serai intéressé si quelqu'un a des informations sur son séjour à Sagan, peut-être des membres de votre famille qui l'ont connu là-bas ou qui faisaient partie de son régiment, ou tout simplement des documents le concernant. Tout ce qui pourrait me permettre d'en savoir plus m'intéresse.


Et j'ai pas mal d'informations sur son évasion, si ça intéresse quelqu'un.








Les membres suivants remercient gilles pour ce message :
gayant (13/12/17)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 12 Déc 2017, 23:12    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
gilles


Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2017
Messages: 4

MessagePosté le: Jeu 14 Déc 2017, 00:46    Sujet du message: Gustave Léon Marcel DELGOULET matricule 10399 Répondre en citant

Une personne très aimable qui connaît ce script a retranscrit les sections manuscrites sur le document allemand, qui confirment bien l'évasion du point de vue allemand:


- 1 Lichtbild und Fingerabrduck entnommen -> 1 photographie et empreintes digitales prises
- entwichen 15 V 41 Fr. -> échappé le 15 mai 41
- Hauptmann c'est le grade de la personne qui a signé ce document
- Geglückte Flucht -> évasion réussie
Les membres suivants remercient gilles pour ce message :
gayant (03/01/18)
Revenir en haut
evangeline


Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2018
Messages: 3

MessagePosté le: Ven 12 Jan 2018, 11:57    Sujet du message: Gustave Léon Marcel DELGOULET matricule 10399 Répondre en citant

Bonjour,
Mon oncle GEORGES PAPUCHON était au stalag VIIIC et s'est également évadé, je désirerai savoir comment vous avez procédé pour obtenir ce document allemand. Je vous remercie d'avance pour votre réponse et vous souhaite une bonne journée. Respectueuses salutations
Revenir en haut
gilles


Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2017
Messages: 4

MessagePosté le: Ven 12 Jan 2018, 11:59    Sujet du message: Gustave Léon Marcel DELGOULET matricule 10399 Répondre en citant

J'ai écrit un email aux archives militaires de Caen, à l'adresse shd-caen.courrier.fct@intradef.gouv.fr Ils m'ont ensuite demandé mon adresse postale et m'ont envoyé une copie de ces documents.
Revenir en haut
evangeline


Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2018
Messages: 3

MessagePosté le: Sam 13 Jan 2018, 16:11    Sujet du message: Gustave Léon Marcel DELGOULET matricule 10399 Répondre en citant

Bonjour,


Je vous remercie beaucoup de votre réponse et je vais faire le nécessaire.


J'aimerai aussi savoir comment son évasion s'est effectuée si cela ne vous ennuie pas. BONNE  JOURNEE
Revenir en haut
gilles


Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2017
Messages: 4

MessagePosté le: Dim 14 Jan 2018, 13:15    Sujet du message: Gustave Léon Marcel DELGOULET matricule 10399 Répondre en citant

Quand Léon a été capturé, il s'est donné un an pour s'évader. On en voit la confirmation sur les documents ci-dessus Capturé le 14 mai, évasion constatée par les allemands le 15 mai. Il a refusé d'aller dans les Kommandos (confirmé encore une fois par la section Kommandos vide sur le document allemand) et avec d'autres prisonniers on l'a assigné à travailler dans une exploitation agricole. Tenue par une famille d'allemands placés là, sur des terres confisquées aux polonais déplacés. Il s'est servi de son patron et de sa famille pour apprendre l'allemand. Il voulait le parler parfaitement pour son évasion. Avec les colis que sa famille lui envoyait et un peu d'aide de la femme de son patron qui lui donnait discrètement des oeufs durs, il a fait du commerce pour stocker assez de vivres pour un voyage d'1 mois, une carte, une boussole et des habits civils. Il cachait tout ça à différents endroits sur l'exploitation agricole. La plupart du temps le patron de l'exploitation surveillait les prisonniers seuls. Il n'aimait pas manger sur l'exploitation, donc il rentrait chez lui le midi et laissait les prisonniers sans surveillance. Il faisait l'aller-retour le plus vite possible, mais mon grand-père l'avait chronométré et pensait avoir assez de temps pour s'échapper pendant cette pause. Il était tellement sûr de lui qu'avant son départ il a tué tous les arbres fruitiers qu'il avait travaillé à planter pendant un an. En les coupant à la base et les remettant dans la terre à côté de leur tronc. Annihilant ainsi tout le travail forcé qu'il avait eu à faire en tant que prisonnier de guerre.

Une fois les arbres de l'exploitation tués, la pause déjeuner du patron est venue le jour J et mon grand-père s'est échappé. C'était millimétré au niveau du temps, car il lui fallait réunir toutes ses affaires qui étaient disséminées dans des cachettes à différents endroits de l'exploitation. Il a ensuite entamé son trajet vers la France. Il ne se déplaçait que dans les forêts la nuit, se cachait dès qu'il entendait ou apercevait quelqu'un. Il dormait le jour. Au bout de plus d'un mois de trajet il s'est rendu compte qu'il faisait trop de détours pour ne pas être vu, étant parfois forcé de progresser dans la direction opposée de la France, et qu'il serait à court de nourriture bien avant d'approcher la frontière. Ca prenait juste beaucoup trop de temps par rapport à ses estimations initiales. Il a donc décidé de tenter le tout pour le tout et de rentrer en train, en se faisant passer pour un allemand.

Pour ne pas attirer l'attention, il a tronçonné son trajet en sauts de puce. N'allant à chaque fois qu'à la gare suivante. Dans le train, pour qu'on ne l'importune pas et qu'on ne lui demande pas ses papiers, il faisait semblant de faire des calculs complexes sur un papier. Il avait choisi cette méthode car il ne savait pas écrire suffisamment bien en gothique, et si il avait écrit du texte les gens auraient pu deviner qu'il n'était pas allemand. En ayant l'air très occupé, personne ne l'importunait. Il y a des situations où il a été obligé de parler, mais comme il avait beaucoup perfectionné son allemand et son accent, on l'a pris pour un allemand.


Une fois arrivé à Paris, il a pris la peine d'envoyer une carte postale au patron de l'exploitation agricole de Sagan.


Je n'ai pas de détails sur comment il a franchi la frontière française (si il y avait encore des contrôles frontaliers entre les différents pays occupés à ce moment là? je ne sais pas), ni comment il est passé de zone occupée en zone libre. Il avait travaillé dans les trains postaux avant la guerre et était très actif dans la resistance avant d'être envoyé au front et à son retour d'évasion, donc on suppose qu'il a eu de l'aide grâce à des connaissances des services postaux ferroviaires.


Il a refusé toutes décorations ainsi que l'opportunité de rencontrer le Général de Gaulle.


Est-ce que vous avez des détails sur l'évasion de votre oncle?


Dernière édition par gilles le Jeu 22 Fév 2018, 19:17; édité 1 fois
Revenir en haut
evangeline


Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2018
Messages: 3

MessagePosté le: Dim 14 Jan 2018, 19:48    Sujet du message: Gustave Léon Marcel DELGOULET matricule 10399 Répondre en citant

Bonsoir,


Je vous remercie beaucoup du récit de cette formidable évasion et effectivement, il avait une très bonne raison de vouloir rentrer rapidement. Pour mon oncle, nous n' avons appris son parcours qu'au mois de juin 2017, à la mort de sa fille, car nous avons hérité des albums photos et c'est là que nous avons découvert une photo avec son matricule derrrière ainsi que le nom du stalag. Heureusement, nous avons pû contacter une lointaine cousine qui nous a confirmé cela et qu'il s'était évadé, il a rejoint sa femme et ensuite est parti rapidement. Nous le retrouvons sur le front en 1944, à PARIS le jour de la libération et ensuite au nid d'aigle d'Hitler en mai 1945où il apprend la fin de la guerre. Il faisait parti de la 2eme DB du général LECLERC.




La famille de mon mari n'en n'a jamais parlé, c'est incroyable.


Je vous souhaite une bonne soirée et je vous tiendrais au courant de la suite car j'ai également écrit à PAU sur les conseils des anciens combattants.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:07    Sujet du message: Gustave Léon Marcel DELGOULET matricule 10399

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Stalags VIIIA, VIIIC Index du Forum -> Stalag VIIIC Sagan -> Qui était au stalag VIIIC et photos à identifier Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.