Stalags VIIIA, VIIIC  Index du Forum Stalags VIIIA, VIIIC
Photos et informations sur les Stalags VIII A et VIII C où Danhier Henry fut prisonnier
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bienvenue  
Bonne navigation à vous, Invité , sur le forum Stalags VIII A, VIII C                                                                                                                                                                                                                       Bonne navigation à vous, Invité , sur le forum Stalags VIII A, VIII C                                                                                                                                                                                                    Bonne navigation à vous, Invité , sur le forum Stalags VIII A, VIII C                                                                                                                                                                                                                               
Jacques MARQUIZEAU matricule 27944

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Stalags VIIIA, VIIIC Index du Forum -> Stalag VIIIA -> Qui était au Stalag VIIIA ? Et photos à identifier (photos to identify)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
gayant
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2008
Messages: 391
Localisation: Nord

MessagePosté le: Lun 20 Juil 2009, 23:34    Sujet du message: Jacques MARQUIZEAU matricule 27944 Répondre en citant

Bonjour,

Pour répondre à la demande de Valérie et de Yann, voici le récit du parcours en captivité de mon père Jacques Marquizeau. Il nous a très peu parlé de cette période, et malgré de multiples incitations il n'a jamais consenti à écrire ses mémoires.
J'ai fait au mieux mais cela restera certainement très incomplet. En ligne ICI (mis à jour au 21 mai 2017)

Joël.                    



22/12/2010: Le récit consacré à son camarade David Gorouben est en ligne ICI

For Tadam and our Polish friends.
Hello,
To answer at the request from Valerie and Yann, here the the course in captivity of my father Jacques Marquizeau. He very little spoke us about this period, and he never agree to write his memories.
I made as well as possible but that will remain certainly very incomplete. Clic here

Following later the story that will concern more particularly David Gorouben his captivity comrade.

Joël.                    

22/12/2010: the David Gorouben history is: HERE  (in french only)


12/07/2017: the course in captivity of my father in Czech version Here (updated 08 mai 2017)


Dernière édition par gayant le Lun 17 Juil 2017, 09:30; édité 19 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 20 Juil 2009, 23:34    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
bigornéa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2008
Messages: 607

MessagePosté le: Mar 21 Juil 2009, 10:49    Sujet du message: Jacques MARQUIZEAU matricule 27944 Répondre en citant

Merci Beaucoup Joël , c'est très bien fait, je suis impatiente de lire la suite.
Revenir en haut
bigornéa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2008
Messages: 607

MessagePosté le: Mar 28 Juil 2009, 15:37    Sujet du message: Jacques MARQUIZEAU matricule 27944 Répondre en citant

Je viens de lire la 2eme partie c'est toujours aussi captivant, merci
Revenir en haut
gayant
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2008
Messages: 391
Localisation: Nord

MessagePosté le: Ven 2 Jan 2015, 01:23    Sujet du message: Jacques MARQUIZEAU matricule 27944 Répondre en citant

Bonjour,
Ce message est peut-être plus particulièrement destiné à nos amis polonais tadam et zagan.
Mon père a ramené un petit carnet sur lequel il a noté les différents lieux de passage de ce qu'il a appelé l'exode, cette longue marche provoquée par l'arrivée des troupes alliées.
Sur la dernière page figurent deux noms de femmes qui semblent avoir été écrits de la main même des intéréssées. Il s'agit probablement de personnes rencontrées en ce jour si particulier du 8 mai 1945 qui ont tenu à inscrire leur nom en souvenir.

En 2009, j'ai tenté à deux reprises de poster un message sur des forums de généalogie pour essayer d'obtenir une précision, mais sans succès.
Est-il possible d'obtenir l'adresse d'un forum polonais ou tchèque bien actif ? Aussig am Elbe s'appelle désormais Usti nad Labem et se situe en Rébublique Tchèque.

Merci d'avance,et bonne année 2015.
Joël.


Hello,
This message may be more particularly designed for our Polish friends tadam and zagan .
My father brought a small notebook in which he noted the various places of passagethat he called the exodus, this long march caused by the arrival of Allied troops.
On the last page there are two names of women who seem to have been written by the hand theses persons . This is probably persons met in the particulary day of May 8, 1945, which wanted to remember their names .

On the year 2009,I tried to post two messages on genealogy forums to try to get an accurate, but without success.
Is it possible to get the internet address of Polish or Czech  well active forum ? Aussig am Elbe is to day Usti nad Labem in Czech republic.

Thank you in advance and happy new year 2015 .

Joël.




Dernière édition par gayant le Mar 18 Juil 2017, 16:17; édité 1 fois
Revenir en haut
gayant
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2008
Messages: 391
Localisation: Nord

MessagePosté le: Mer 12 Juil 2017, 09:53    Sujet du message: version française MAJ 21/05/2017, and Czech version updated 08/05/2017 Répondre en citant

Grace à deux correspondants: l'un Allemand, Karl, et l'autre Tchèque, Vladimir, j'ai pu faire progresser le parcours en captivité de mon père. Une première mise à jour du 21 mai 2017 est visible ICI.
The Czech version, by Vladimir, updatded 2017/05/08 HERE

Grâce aux recherches actives de Karl et Vladimir, l'énigme des deux noms figurant sur un petit carnet a été résolue.
Dès que j'aurai un moment j'effectuerai une nouvelle mise à jour avec les informations recueillies depuis le 21 mai.

Joël.


Dernière édition par gayant le Mar 18 Juil 2017, 00:51; édité 2 fois
Revenir en haut
gayant
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2008
Messages: 391
Localisation: Nord

MessagePosté le: Lun 17 Juil 2017, 02:34    Sujet du message: L'énigme Anna Červenka et Else Bayer enfin résolue Répondre en citant

Anna Červenka est née en 1904. Elle a 41 ans lorsqu’elle rencontre mon père, Jacques Marquizeau, vers le 8 mai 1945 et qu’elle inscrit son nom et son adresse sur un petit carnet qu’il tenait sur lui. 
Elle habite avec son mari, Josef, 70 Kleischerstrasse à Aussig am Elbe (Usti nad Labem). Celui-ci ne rentrera du front russe qu’après la libération
D’après son petit-fils, elle exerçait le métier de conductrice de tram, mais en examinant les photos qu’il nous a transmises, il semblerait que ce soit plutôt receveuse à en croire l’énorme sacoche qu’elle porte en bandoulière. Le conducteur serait plus probablement l’homme à la casquette.
 
Elle décède en 1963.
Son fils unique, Walter, décède en 1987. C’est son petit-fils, Jiří, né en 1947, qui a fourni la photo.

Else Bayer est née en 1925. Elle habite 128 Virchowstrasse à Essen. Sa mère, décédée depuis 1935, était juive. Considérée comme de confession demi-juive, Else refuse de porter l’étoile jaune aussi, pour cette raison, elle est une première fois emprisonnée du 27 janvier 1943 au 22 février 1943.
Le 17 septembre 1944 elle est de nouveau arrêtée et déportée au camp de concentration (ou ghetto) de Theresienstadt (Terezin). Les registres de la ville d'Essen mentionnent un déménagement le 18.10.1944 sans laisser d'adresse.
Elle est libérée le 8 mai 1945, et c’est ce jour-là, ou immédiatement après, qu’elle rencontre mon père et qu'elle inscrit également son nom sur le petit carnet.
C'est probablement en raison de son absence prolongée qu'elle fournit l'adresse de voisins, Erich et Klara Armenat , qui habitent la maison contiguë au 130 Virchowstrasse. Craint-elle de ne pas retrouver la libre disposition de son domicile après son internement? Sur les registres de la ville d’Essen elle sera pourtant notée comme rentrante le 8 juin 1945.

Qu’est-ce qui a poussé ces deux femmes inconnues à inscrire leurs noms et leurs adresses sur ce carnet ?
Le 8 mai l’Allemagne capitule, la région était annexée par l’Allemagne depuis le début de la guerre et Anna Červenka recouvre la liberté. Else Bayer, libérée du camp de Terezin retrouve aussi la liberté. Jacques Marquizeau, prisonnier de guerre en transit à la suite d’une longue marche, retrouve enfin sa liberté.

LIBERTÉ, voilà le mot clé de toute cette énigme. On peut aisément comprendre la liesse populaire qui éclate dans toute la ville d’Aussig. Face à la désorganisation générale imaginons un instant: l'arrêt des tramways et Anna qui quitte son poste, l'arrêt prolongé à la gare d'Aussig du train en provenance de Theresienstadt et Else qui en descend, les prisonniers français livrés quelque temps à eux-mêmes qui déambulent dans la ville, la joie, les embrassades et au final un échange d’adresses avec Jacques.

Malheureusement aucune correspondance ne semble avoir été échangée par la suite, en tout cas nous n’en avons pas trace.

Merci à mes deux correspondants, Karl en Allemagne et Vladimir en République Tchèque, pour les recherches très poussées qu'ils ont menées chacun de leur côté.

Joël.


Anna Červenka wurde im Jahre 1904 geboren. Sie war 41 Jahre alt als sie meinem Vater - Jaques Marquizeau - am 8. Mai 1945 ihren Namen und ihre Adresse in dessen kleines Notizbuch schrieb.
Sie lebte mit ihrem Mann Josef in der Kleischer Straße 70 in Aussig an der Elbe (heute Ǔsti nad Labem). Am Kriegsende kam er von der russischen Front nicht zurück.
Nach der Aussage ihres Enkels war Anna Červenka Straßenbahnfahrerin. Schaut man aber die Fotos an, die uns der Enkel gezeigt hat, so sieht man Anna Červenka mit einer großen Tasche über der Schulter und einem umgehängten Galoppwechsler. Anna Červenka wird daher wohl eher als Schaffner gearbeitet haben. Der Straßenbahnfahrer wird der Mann mit der Schirmmütze gewesen sein.
Anna Červenka starb 1963. Ihr einziger Sohn Walter verstarb 1987. Ihr Enkel Jiří wurde 1947 geboren. Er hat uns die Fotos zur Verfügung gestellt.
  
Else Bayer wurde im Jahre 1925 in Essen geboren. Sie wohnte in der Virchowstrasse 128. Ihre Mutter, die Jüdin war, starb bereits 1935.
Obwohl Else Bayer Halbjüdin war weigerte sie sich den Judenstern zu tragen. Deshalb wurde sie vom 27. Januar bis zum 22. Februar 1943 inhaftiert. Am 17. September 1944 wurde sie erneut verhaftet und ins KZ Theresienstadt (heute Terezin) deportiert. In den Meldeunterlagen von Essen wird für den 18.10.1944 vermerkt: nach unbekannt verzogen.
 
Am 8. Mai 1945 wurde Else Bayer befreit. Unmittelbar danach traf sie meinen Vater und notierte ihren Namen in seinem Notizbuch. Erich und Klara Armenat bei denen Else Bayer gewohnt hatte, waren inzwischen in das Nachbarhaus Nr. 130 ungezogen. Vielleicht könnte ihre Befürchtung, nach der Haftentlassung keine freie Wohnung zu finden, der Grund für ihre verzögerte Heimkehr gewesen sein. Nach den Meldeunterlagen der Stadt Essen kam Else Bayer am 8. Juni 1945 nach Essen zurück.
 
Was bewegte wohl diese beiden Frauen ihre Namen in das Notizbuch meines Vaters zu schreiben?
Am 8. Mai kapitulierte Deutschland. Alle vom Dritten Reich besetzten Gebiete erhielten ihre Freiheit zurück, so auch Anna Červenka. Auch Else Bayer gewann ihre Freiheit wieder als sie aus dem KZ Theresienstadt entlassen wurde. Ebenso der Kriegsgefangene Jacques Marquizeau, er erlangte schließlich auf dem Durchmarsch seine Freiheit wieder.
 
FREIHEIT, das ist das Zauberwort, die Lösung für dieses Rätsel. Man kann sich leicht den Jubel vorstellen, der in ganz Aussig ausbrach und alles für einen Moment auf den Kopf stellte. Straßenbahnen blieben stehen und Anna verließ ihren Posten, der Zug aus Theresienstadt lief ein und Else stieg aus. Zusammen mit den französischen Gefangenen ging man durch die Stadt, hatte Zeit für sich. Man fiel sich vor Freude in die Arme und tauschte am Ende die Adressen aus.
 
Leider scheinen später keine Briefe ausgetauscht worden zu sein, jedenfalls habe ich dafür keine Anzeichen gefunden.
 
Vielen Dank an meine beiden Helfer und Unterstützer, Karl aus Deutschland und Vladimir aus Tschechien, die jeweils in ihren Ländern die Spuren verfolgt haben.





 
  
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:33    Sujet du message: Jacques MARQUIZEAU matricule 27944

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Stalags VIIIA, VIIIC Index du Forum -> Stalag VIIIA -> Qui était au Stalag VIIIA ? Et photos à identifier (photos to identify) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.